Situation du Corps Intermédiaire et durée mandat MA

Alors que la pratique en vigueur à la Faculté des Lettres était de renouveler le mandat de MA de 3 ans par un autre mandat de la même durée, le conseil décanal de la Faculté des Lettres a d'abord souhaité, à la fin de l'année 2011, cesser ce renouvellement (jusque-là aussi automatique que celui des assistants notamment), puis, suite aux réactions de l'ACIL, le réduire à une année (3 + 1). Il s’agirait ainsi d’augmenter le dynamisme des chercheurs et le nombre de postes de MA au sein de la Faculté, tout en évitant à des MA qui seraient arrivés au bout de leur deuxième mandat de se retrouver à un âge avancé face à une reconversion professionnelle parfois douloureuse.

Or l’ACIL considère que cette réduction du renouvellement, voire sa suppression, porte atteinte à la qualité de la recherche des MA, ainsi qu’à leurs possibilités d’étoffer leur dossier et leur expérience en tant qu’enseignants. C’est pourquoi l’ACIL souhaite que le mandat des MA soit conservé dans une formule de 3 + 3, telle que le suggère le Règlement sur le personnel de l’Université de Genève (voir Art 147 al. 4). L'ACIL a d'abord réagi à cette décision dans une prise de position sur la situation du CI et la politique de la relève de la Faculté. Cliquer ici pour télécharger la prise de position. 

Des discussions ont été entreprises dès le printemps 2014 avec le décanat à ce sujet, et sont toujours en cours.

top